Frais et pétillant, le highball de whisky japonais !

Vous vous demandez peut-être ce qu'est un highball ? Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il s'agit bien d'une boisson considérée comme un cocktail. Un alcool, des gros glaçons et une boisson non-alcoolisée sont les ingrédients de base d'un highball. Dans cet article nous vous ferons découvrir le highball de whisky qui fut au Japon le mode de consommation le plus populaire lors de l'âge d'or du whisky japonais de la fin des années 50 au début des années 80, et qui depuis peu revient sur le devant de la scène grâce à Nikka et Suntory.

 

  • Qu'est-ce qu'un highball ?

Le highball est en réalité considéré comme un cocktail dont la composition est un alcool de base auquel on ajoute en plus large proportion une boisson non-alcoolisée, le tout servi dans un grand verre rempli de glaçons. Le plus connu des highballs est le  "scotch and soda" (whisky à l'eau pétillante), mais vous en connaissez bien d'autres tels que la vodka orange et autres gin tonic. Son origine est assez floue, il serait apparu vers la fin du 19 ème siècle dans les bars des club houses de golfs du Royaume-Uni où le terme "ball" signifiait "boisson à base de whisky", servi dans un "high glass" (grand verre).

Celui dont nous allons vous livrer la recette est le highball de whisky japonais, une manière de déguster à découvrir absolument ! Une toute nouvelle expérience gustative qui séduira les plus réfractaires. Du whisky frais et pétillant au degré d'alcool d'une bière, à boire en apéritif ou au cours du repas.

 

  • Le highball et le Japon, une histoire d'amour qui dure...

Après avoir connu un fort ralentissement à la suite de la seconde guerre mondiale, le whisky japonais connut un âge d'or des années 50 aux années 80. Comme nous l'avions déjà évoqué dans un autre article, au Japon pour des raisons culturelles l'alcool se consomme généralement accompagné de nourriture et le highball s'est donc tout naturellement imposé au fil des années parmi tous les autres modes de consommation du whisky. Mais c'est surtout grâce au développement des Torys bars dans les années 60, chaîne de bars crée par Shinjiro Tori (créateur de Suntory) où le highball de Kakubin était la boisson star, que ce mode de consommation fut massivement plébiscité.

Highball (19)

Torys bar

Et comme dans toutes histoires d'amour il y a des hauts et des bas, à partir de la fin des années 80 la consommation de whisky au Japon est en baisse. Le whisky est boudé par les japonais. Son image vieillissante entraîne le highball avec lui et la bière va progressivement lui être préféré.

Mais en 2009 au Japon, Suntory décide de se réattribuer le highball à grands renforts de campagnes publicitaires, en proposant une nouvelle approche : le distribuer en canette ! Au même format que la bière, de quoi donner un véritable coup de jeunesse à l'industrie du whisky en cherchant à reconquérir une clientèle plus jeune.

Highball (11)Du Kakubin mélangé à de l'eau pétillante que l'on peut trouver dans tous les supermarchés et épiceries de l'archipel. La comparaison avec la bière est légitime tout autant que la stratégie de Suntory de vouloir par derrière promotionner ses whiskies et c'est un moyen très malin pour habituer le palais des jeunes consommateurs afin de les prédisposer à passer naturellement au whisky. Nikka propose également des highballs en canettes avec son Black Clear et plus surprenant son Taketsuru 12 ans ! Malheureusement ces produits sont réservés au marché domestique.

Sur le marché extérieur en plus de la reconnaissance internationale du whisky japonais, Nikka et Suntory utilisent le highball pour promotionner leurs whiskies, et toucher une nouvelle clientèle plus jeune, plus active et plus féminine.

 

Nous allons maintenant vous expliquer étape par étape l'élaboration d'un highball, tel que nous l'avons appris lors de notre visite de la distillerie de Yamazaki !

  • La recette du highball de whisky japonais

Trois ingrédients entrent dans la composition d'un highball ; le whisky bien-sûr, la glace et l'eau pétillante.

Quel whisky choisir ?

Une large gamme s'offre à vous en commençant par les blends de Suntory et Nikka (Hibiki 12 ans, From the barrel, sans oublier les pures malt comme les Red, White, Black et Taketsuru de Nikka) mais vous pouvez tout aussi bien déguster un single malt (Yamazaki, Yoichi, Hakushu, Miyagikyo) non âgé en highball. Ce mode de consommation est parfait pour les whiskies japonais les moins chers, il serait en effet dommage de boire un Yamazaki 25 ans ou un Yoichi 20 ans en highball car l'ajout d'eau pétillante nuirait à l'expression de la totalité des arômes. Après c'est une question de goût et surtout de porte monnaie !

La glace

L'idéal serait de faire vos glaçons avec de l'eau minérale. Et la règle de base est d'utiliser des gros glaçons qui possèdent le meilleur rapport refroidissement/dilution. Le but d'un highball n'étant pas trop de diluer le whisky mais plutôt d'y apporter du pétillant et de la fraîcheur.

L'eau pétillante

Choisissez une eau pétillante avec grosses ou fines bulles selon vos préférences, mais surtout une eau neutre en goût. Certaines marques de whisky proposent leur propre eau gazeuse comme Suntory ou Nikka, malheureusement difficilement trouvable en Europe. Perrier ou encore Badoit feront parfaitement l'affaire.

 

  • Le highball étape par étape 

La forme du verre n'a que peu d'importance du moment qu'il peut contenir un tiers de whisky et deux tiers d'eau pétillante. Mais servi dans une chope de bière, j'avoue que le highball n'en devient que plus séduisant !

Highball (26)

 

 

1) Remplissez votre verre de gros glaçons.

 

 

Highball

 

 

2) Versez votre whisky.

 

 

Highball

 

 

3) Remuez avec une grande cuillère afin de refroidir le whisky de manière homogène. Vous pourrez remarquer que la glace a un peu fondue et vous devez rajouter des glaçons jusqu'en haut du verre avant de passer à l'étape suivante.

 

 

Highball

 

 

4) Versez très délicatement le long du verre votre eau pétillante afin de conserver un maximum de bulles. Remuez une dernière fois juste pour homogénéiser la température du mélange.

 

 

Votre highball est maintenant prêt ! Bonne dégustation !

Highball

A l'approche de l'été et des beaux jours, la pétillante fraîcheur du highball est un formidable moyen de faire découvrir le whisky japonais à vos amis, ou de redécouvrir votre single malt préféré.. Et vous, avez-vous déjà essayé le highball ?

 

Sources et références : Wikipedia, Nonjatta,  Metropolis Magazine, Nikka, Suntory.

 

Publié par Nicolas

Le mercredi 26 juin 2013 à 21h57

6 commentaires

  1. vergne franck

    Merci pour la recette!!! Avec ces fortes chaleurs de ce moment voila une superbe idée de dégustation….frais et tonique….

  2. Jonathan

    Je conseille de remplacer l’eau pétillante par du Canada dry, c’est encore meilleur!

  3. Maxime Désy

    Lors d’un voyage au Japon, j’ai découvert avec bonheur le highball. J’en suis maintenant un grand fan!

  4. Daniel Duval

    Etant donné qu’il existe un verre éponyme, prévu à cet effet, pourquoi gâcher son plaisir en buvant votre whisky dilué dans une chope digne de l’Oktoberfest ? 😉

  5. I just like the helpful information you supply on your articles.
    I will bookmark your blog and check again right here frequently.
    I’m slightly sure I will be told many new stuff proper here!

    Good luck for the following!

Commenter

*