Dégustation du Tokinoka de White Oak

Le whisky japonais ça n'est pas que du Suntory ou du Nikka, il existe bien d'autres distilleries certes moins connues mais dont la notoriété ne cesse de croître. Et pour notre nouvelle dégustation, nous avons choisi un blended malt (un assemblage de plusieurs single malt), le Tokinoka de White Oak.

La distillerie de White Oak, située dans la ville d'Akashi (préfecture de Hyogo), fut la première à obtenir une licence de distillation pour le whisky en 1919. Construite en 1888 pour la production de sake et de shochu, à ses débuts la distillerie ne produisait que des blend de manière artisanale et surtout destinés au marché intérieur. Puis le site fut modernisé en 1984 afin de se mettre à produire du whisky de manière moins confidentielle. La société Eigashima Shuzo propriétaire de la distillerie, produit depuis 2007 plusieurs single malt appelés Akashi.

C'est donc un mélange de ces différents single malt que nous allons découvrir avec la dégustation du Tokinoka qui signifie "parfum du temps" en japonais. Il s'agit donc d'un blended malt non âgé d'entrée de gamme embouteillé avec un volume d'alcool de 40%, dans une jolie petite bouteille de 50 cl à la forme typique des whiskies de White Oak.

Passons à la dégustation !

Review by Nicolas

Couleur
Belle couleur ambre tirant sur le orange.
Nez
Au nez c'est un whisky très fruité, abricot et fruits secs, avec une légère note de miel.
Bouche
Pour un whisky d'entrée de gamme je suis séduit par sa texture en bouche légèrement grasse ce qui lui donne du corps et pallie à son manque de complexité.
Au palais les arômes de fruits secs et d'abricot sont bien présents et confirment le nez. Peu alcoolisé 40%, il sera très agréable pour les personnes qui n'ont pas l'habitude de déguster du whisky.
Finale
Une finale douce mais assez courte où les notes mielleuses réapparaissent.
Avis
Très bon whisky pour débuter, ou bien encore pour faire de la cuisine. Je regrette tout de même la linéarité de ce whisky qui de part ses ingrédients de base (les single malt Akashi) aurait pu peut-être offrir plus de complexité dans les arômes.
Il reste néanmoins un cadeau idéal pour découvrir ou faire découvrir le whisky japonais sans se ruiner.

Publié par Nicolas

Le vendredi 03 mai 2013 à 13h07

1 commentaire

  1. Une précision tout de même, le terme blended malt utilisé par le distributeur des whiskies de White Oak signifie un mélange de plusieurs single malt issus de distilleries différentes.

    Or, dans le cas présent, les single malt entrant dans la composition du Tokinoka proviendraient tous de White Oak. Il pourrait donc s’agir tout simplement d’un single malt non âgé.

    Mais un de nos lecteurs, par ailleurs professionnel dans le monde du whisky et passionné du japon, ayant visité la distillerie en compagnie du directeur s’est vu confirmé que plusieurs types d’alcools entraient dans la composition des blends de White Oak.

    Le site d’Eigashima étant spécialisé dans la production de shochu, il se pourrait que pour le Tokinoka en plus des single malt Akashi il fut rajouté un peu de shochu d’orge afin de remplacer les traditionnels whiskies de grain entrant dans la composition des blends.

    Le terme « Toki » étant souvent utilisé pour nommer le shochu, le Tokinoka serait alors un blended whisky avec en guise de whisky de grain du shochu d’orge.
    Raison de plus pour se laisser tenter et goûter cette composition originale.

    Malgré cette petite précision, le Tokinoka n’en reste pas moins un whisky, composé majoritairement de single malt et titrant à 40%.

Commenter

*